Voyager avec sa cigarette électronique : c'est possible ?

Dans tous les pays du monde entier, il est très difficile de voir des fumeurs faire le pas nécessaire pour vaincre la dépendance au tabac. C’est un fait très rare. Mais aujourd’hui, vous avez pu le faire grâce à la cigarette électronique. Félicitations ! Désormais, vous êtes compté parmi les ex-fumeurs. Maintenant, vous désirez avoir une vie normale et continuer avec la concrétisation de votre projet de voyage à l’extérieur. Dans ce cas, vous comprenez déjà qu'il est nécessaire de vous déplacer avec votre cigarette électronique.

Vous n’êtes pas le seul ou la seule qui s’interroge sur la possibilité de l’appareil dans cette situation. Mais rassurez-vous. Il a certes des pays qui ont strictement interdit l’usage des cigarettes électroniques, mais il y a également beaucoup d’autres qui sont favorables à la détention et à l’usage de ces fameuses e-cigarettes. Eh oui ! Vous pouvez transporter votre appareil en train, en bus ou même à bord d’un avion. Le transport est quand même différent de l’histoire de vapoter. Une histoire qu’il faut connaître de fond en comble avec les restrictions qui s’y trouvent. Il faudra également connaître les différentes façons qui existent pour bien voyager avec sa nouvelle cigarette électronique Vype. Autant de questions élucidées par la rédaction.

Est-ce que tous les pays autorisent la cigarette électronique ?

Aux États-Unis et à San Francisco, un texte entrera en vigueur cette année pour interdire l’usage de cigarette électronique non homologuée qui s’effectuera par l’agence américaine de santé Food and Drug Administration sur l’ensemble du pays. Des pays comme l’Indonésie n’affichent pas cette interdiction, mais ils passent par la taxation du vapotage. La Suisse et l’Australie interdisent certains e-liquides (nicotine) tandis que l’Afrique du Sud, le Brésil, la Singapour, la Thaïlande et l’Argentine interdisent strictement l’usage de la cigarette électronique.

Autres pays ayant interdit l’usage de l’e-cigarette

L’interdiction de fumer les cigarettes électroniques s’étend sur tous les continents. L’Asie et l’Océanie s’illustrent en premier à travers l’interdiction formelle de vapoter dans tout le pays du Cambodge, du Brunei, de la Chine, de l’Inde, du Japon, mais également de la Malaisie et du Vietnam. Dans d’autres pays asiatiques comme : la Taïwan et la Thaïlande, ils considèrent les e-cigarettes comme étant des drogues. Par ailleurs, l’Égypte, les Émirats arabes unis, la Jordanie, le Quatar et la Tarquie luttent pour maintenir l’interdiction de la vapoteuse en vigueur sur leur territoire. Par contre, en Europe, la Croatie, la Finlande, l’Autriche, la Suède, la Norvège et la République Tchèque sont les plus exigeantes sur le sujet. La question principale est de savoir utiliser la cigarette électrique sur les lieux publics et les transports en commun.

La cigarette électronique est-elle autorisée en train ?

La législation française du 1er octobre 2017 régit l’interdiction du vapotage dans tous les transports collectifs ayant un système fermé. Il est donc impossible de fumer une cigarette électronique dans les bus, les métros, les tramways et les trains. Quant au transport de la cigarette électronique en train, il est possible au cas où vous n’en faites pas usage tout au long du trajet. Dans le cas contraire, vous risquez de payer une amende de 35 à 150 euros.

Est-il autorisé de vapoter en avion ?

En avion, vous êtes également en transport fermé. La législation est donc appliquée. Vous allez faire perdre de la clientèle à la compagnie aérienne de transport, car vous allez indisposer les autres passagers. De plus, la vapeur produite par votre e-cigarette peut déclencher les détecteurs de vapeur et créer des interférences par la suite. L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) interdit tout transport en soute des batteries et les accrus des cigarettes électroniques. Mais où les transporter en avion ?

Où transporter les produits liquides et la batterie des cigarettes électroniques en avion ?

Les batteries et les accus des cigarettes électroniques sont autorisés à être transportés en avion, mais en cabine. En cet endroit, l’on peut rapidement remédier aux éventuels incidents et accidents. Les recharges des appareils de vapotage sont également transportables en cabine selon l’OACI. Le passager doit protéger ces dispositifs et appareils contre toute activation intempestive. Ils ne peuvent pas être rechargés en plein vol. Les e-liquides seront dans un sac plastique transparent et fermé. Il faut prévenir l’équipe de sécurité.

Conseils pratiques pour transporter la cigarette électronique et ses dispositifs

Pour éviter toute forme de fuite venant des e-liquides de votre e-cigarette, vous devez vider ses clearos avant d’embarquer. Les boîtes en plastique sont les meilleures pour transporter les clearos et les flacons des liquides de la cigarette électronique en lieu public comme dans un avion. Ne transportez jamais les batteries d’une Vype ou des cigarettes électroniques dans les bagages en soute : c’est-à-dire les bagages enregistrés. Prenez le soin de consulter le site de votre compagnie aérienne pour vous informer des normes en vigueur sur le sujet au sein de leur compagnie.

Vapotage